Note d’opportunité pour une Fabrique des Énergies

De La fabrique des énergies
Bandeau-fabrique-des-energies-web.png

Contexte

Dans un monde de plus en plus "VICA" (Volatile, Incertain, Complexe, Ambigu) et ordonné par "le numérique" (sur le plan technologique et culturel), le secteur de l’énergie se transforme, passant d’une organisation par filières (où les acteurs sont alignés), à une dynamique d'écosystèmes (où les acteurs sont connectés), ce qui a pour effet d’éclater les barrières (entre disciplines, métiers, services, etc.).

Dès lors, dans une perspective d’intérêt général, la puissance publique entend faciliter les reconfigurations en mobilisant trois leviers :

  • Faciliter l’interconnaissance et le dialogue entre acteurs (historiques et émergents), sur la base de problématiques
  • Soutenir l’expérimentation dans les territoires, sur la base de coopérations entre acteurs publics, privés et citoyens
  • Favoriser la mutualisation de savoirs et de capacités, sur la base de dispositifs de contribution et d'apprentisage

Intention

Dans le prolongement de la recherche-action DAISEE et fort de son rapprochement avec la Fabrique des Mobilités, Oxamyne propose de co-construire avec l’ADEME une Fabrique des Energies, i.e. un nouveau dispositif d’action publique pour les écosystèmes de l’énergie, qui vient compléter les regroupements en consortiums, clusters ou pôles au bénéfice des seuls membres contractants.

L’intention est de proposer un cadre pour la mutualisation et la gouvernance collective de moyens d'actions (savoirs, méthodes, outils, expertises, terrains, etc.) par une multitude d'acteurs hétérogènes (industriels, entreprises innovantes, collectivités locales, agences publiques, collectifs citoyens, communautés de pratiques, etc.) agissant dans des territoires en transition énergétique.

Pour préfigurer ce cadre, Oxamyne et l’ADEME organisent courant 2020 un cycle de résidences dans trois territoires pilote (l'agglomération de Concarneau en Bretagne, le Pays de Mornant en Auvergne-Rhône-Alpes et la commune de Prats-de-Mollo en Occitanie), en collaboration avec des acteurs portant des projets de territoire (association Bretagne Transition, coopérative SolarCoop et SEM Prats’EnR).

Avec qui ?

La Fabrique des Energies a pour ambition de réunir en France (et au delà à plus long terme) la plus grande diversité de sensibilités, d’expertises et de disciplines liés à l’énergie, que ce soit du côté de l’offre, de la demande ou encore des acteurs intermédiaires.

Il ne s’agit pas d'en définir à priori les parties prenantes mais bien d’être accueillant à quiconque via des dispositifs de contribution (meetups thématiques, ateliers de co-conception, immersions terrain, challenges de territoire, permanences d’expérimentation, etc.).

Comment ?

La phase de préfiguration (mars 2020-mars 2021) - co-portée par Oxamyne et l’ADEME avec le soutien de la Fabrique des Mobilités - a pour fonction de roder les processus et constituer en aller-retour avec les territoires l’infrastructure et l’environnement de travail. De façon transversale, un effort tout particulier est mis sur la mise en visibilité et lisibilité des mécanismes à des fins d’appropriation.

Début 2021, l’ambition est de réunir le premier cercle de parties prenantes (participants des résidences, sympathisants de la démarche, partenaires sur la phase de préfiguration, etc.) pour expliciter et formaliser la gouvernance de la Fabrique des Énergies. Au demeurant, une université éphémère des communs énergétiques sera organisée pour adosser le cadre de la Fabrique des Energies à la recherche.